NORDSURFCASTING

forum ouvert pour les passionnes de peche en mer, pêche en surfcasting,peche au leurre,peche bateau,du nord-pas-de-calais et la belgique.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionle site
Nouveau Forum et site Nordsurfcasting a cette adresse http://nordsurfcasting.niloo.fr

Partagez | 
 

 pêche bateau (suite)

Aller en bas 
AuteurMessage
didiersurf

avatar

Nombre de messages : 295
Age : 62
Localisation : hergnies
Loisirs : la peche
Date d'inscription : 17/08/2006

MessageSujet: pêche bateau (suite)   Mer 21 Mar 2007 - 15:07

V - LES PECHES EN DERIVE
(lancer de leurres, dandine de leurres ou d'appâts)

Ces pêches s'effectuent en silence, moteur stoppé, le bateau dérapant au dessus de bons coins de pêche sous l'influence du vent et du courant.
Image hébergée par servimg.com
- Le lancer de leurres autour du bateau se pratique avec une canne longue et légère munie d'un moulient à tambour fixe rapide capable d'envoyer, soit en surface un leurre à hélices ou à nez biseauté (popper), soit sous la peau de l'eau un Buldo (ballonnet flottant) suivi à 2 m d'un petit leurre souple, soit en petite profondeur un leurre à bavette, soit enfin en plus grande profondeur, une cuiller lourde de 30 à 65 g (attention à ne pas la laisser couler jusqu'à accrocher le fond). Nylon de 26 à 40/100 selon le poids des leurres et les poissons visés.

- La dandine de leurres se pratique, à la main ou plus souvent avec une canne assez raide, à la verticale du bateau en faisant subir des mouvements d'ascenceur à des leurres lourds descendus juste dessous (cuiller lourde de 65 à 250 g souvent surmontée d'une Mitraillette de plumes). Ces leurres doivent évoluer soit au ras du fond, mais sans le toucher, soit au niveau dans lequel le sondeur a repéré un banc de poissons.

Nylon de 35 à 50/100 selon le poids des leurres et les poissons visés.



· Toutes les pêches aux appâts en dérive
Image hébergée par servimg.com
VI - LES PECHES AU MOUILLAGE
(Palangrotte, flotteurs, lancer de leurres ou d'appâts, le bateau étant à l'ancre)



· Image hébergée par servimg.com Toutes les pêches aux appâts au mouillage
- La pêche à la palangrotte aux appâts est la plus pratiquée au mouillage. Elle est pleine de surprises et intéresse beaucoup les enfants présents à bord. Les bas de ligne palangrotte se terminent par un plomb de 10 à 50 g placé en bout et possèdent au dessus 3 dérivations courtes portant un hameçon de petite taille. Certaines ont des "clipots" petits bras métalliques écarteurs. Ces bas de lignes classiques sont aussi en vente partout ainsi que les appâts spécifiques.

Poissons visés : dorades, tacauds, vieilles, poissons de soupe, etc

Appâts : vers de mer, vers d'importation, coquillages, crevettes, lambeaux de maquereau ou de sardine, etc.

Nylon de 26 à 40/100 selon les poissons visés.



- Les bas de ligne coulissants du nom de "traînards" sont employés pour attraper des poissons plus difficiles comme la Dorade royale (appât crabes et coquillages) ou plus brutaux comme les raies et les congres (appâts chair de poisson gras). La ligne coulisse alors à l'intérieur d'un plomb percé ou d'un tube portant le plomb. La partie bas de ligne qui suit le plomb (traînard) peut alors mesurer jusqu'à plusieurs mètres. Ainsi on obtient une grande sensibilité à la touche et un ferrage efficace.

Nylon de 30 à 60/100 selon les poissons visés.



- Les pêches aux flotteurssont proches des pêches de rivière, il suffit de laisser dériver des gros flotteurs de mer bien visibles portant dessous un bas de ligne juste plombé pour équilibrer le flotteur et en bout un hameçon N° 10 à 1 (6 en général) appâté avec un ver ou un morceau de chair de coquillage. Nylon de 20 à 40/100 les poissons visés.



· Les pêches aux leurres au mouillage

Toutes les formes de pêches aux leurres vues plus haut pour la dérive sont possibles aussi au mouillage. Il faut y ajouter une pêche très amusante qui consiste à attraper des éperlans (nom exact : athérines prêtres) en dandinant sous le bateau une fine Mitraillette faite de petits leurres en forme de larves. Il faut d'abord repérer à vue sous le bateau ces poissonnets brillants, fréquents dans les mouillages, puis de faire marcher l'ascenseur avec une petite canne sensible. Vous en prendrez plusieurs à la fois et votre friture sera vite prête pour l'apéritif à bord.



VII - LES PECHES AUX ENGINS



Attention à la réglementation elle est très précise et restrictive, en cas de doute interrogez l'Admistration Maritime de votre quartier.

En France, vous avez droit à 2 palangres armées pour un total de 30 hameçons chacune, ce qui ne veut certainement pas dire 30 palangres de 2 hameçons. Il est d'usage de remonter ces lignes à la main et la solution du treuil électrique est considérée comme réservée aux professionnels dans certains quartiers de la côte d'Azur.

D'autre part, vous avez droit à 2 casiers à crustacés (crabes ou crevettes), ce qui ne comprend pas les nasses à poissons.

Enfin, en Manche-Atlantique seulement et hors des estuaires, vous avez droit à 50 m de filet tramail (une nappe de filet prise en sandwich entre deux autres nappes à mailles plus larges), ce qui exclut les filets doits à nappe unique.

Dans tous les cas, ces engins doivent être balisés en surface par des bouées à pavillon très visibles portant d'une manière indélébile le numéro d'immatriculation du bateau.

Les palangres de plaisance sont des lignes dormantes pourvues au plus de 30 hameçons appâtés (N°1/0 à 6/0) placés au bout d'avançons de 1 m en moyenne. Elles sont tendues entre deux points fixes constitués par des lests ou grappins portant chacun un orin et une bouée. Les appâts sont classiques mais de bonne tenue à l'hameçon (maquereau, crabe, seiche, lançon, etc.). Bateau en dérive, tendez vos palangres dans le sens du courant en faisant très attention aux risques de blessures avec les hameçons (ayez toujours un couteau sur vous, prêt à couper la ligne). Attendez quelques dizaines de minutes ou quelques heures avant de remonter la ligne, en la reprenant au moteur en sens inverse du vent ou du courant.

Les casiers sont appâtés avec toutes sortes de déchets de poisson (tête, poisson entier, etc), ils se mouillent près de roches ou dans des failles. Il est conseillé de les lester fortement ou de mettre un grappin en plus pour ne pas qu'ils partent en dérive, ce qui fait croire à beaucoup qu'ils ont été volés.

Sur les filets, il faut placer une très longue patte d'oie (au moins 10 m) à chaque extrémité de la nappe, les ancres ou grappins étant alors en bout avec leurs orins. Les filets doivent impérativement être mouillés dans le sens du courant en commençant par l'amont. Si le courant change en ne s'inversant pas exactement, votre filet deviendra un redoutable piège à goémons et il faudra le remonter avant la renverse. .

Bien plus que la promenade sans but précis ou la croisière déjà faite plusieurs fois, la pêche, qui est d'abord un prétexte amusant, deviendra ensuite une occupation agréable et enfin vraie motivation pour sortir souvent votre bateau du fond du port où il s'ennuie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nordsurfcasting.naturalforum.net
 
pêche bateau (suite)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros problême suite a limpermeabilisation de ma toile de bateau...
» Ouverture de Bateau Service Aussonne
» 4x4 et bateau
» Bateau et Espagne?
» bateau devernis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NORDSURFCASTING :: La pêche sur la cote Belge :: pêche bateau-
Sauter vers: